L’histoire entre le Japon et le sud de la France

Avant que l’avion ne s’impose comme le principal moyen de transport, la majorité des voyages à l’étranger se faisait par bateau. Nos ancêtres japonais ont pris le bateau pour se rendre en Europe, chacun avec un but différent. Marseille, où notre Consulat Général du Japon se trouve, était le premier port où ils ont débarqué lorsqu’ils sont venus en France.
Des séries télévisées historiques japonaises montrent d’ailleurs les samurais qui, vers la fin de la période Edo, accostaient à Marseille pour apprendre les techniques modernes, puis partaient pour Paris en train.
Vous trouverez ci-dessous résumée l’histoire des relations entre le Japon et le sud de la France, notament autour de Marseille.
Il y a aujourd’hui, dans Marseille même, trois sépultures de japonais dans Marseille.
Nous allons vous présenter ces précurseurs, qui avaient des liens très profonds avec le Sud de la France. Il se trouve également à Amélie-les-bains près de Perpignan, la tombe de M. Kosaburo NOMURA, étudiant militaire japonais et premier ressortissant japonais à l’aube de l’époque Meiji, qui s’est éteint dans cette ville. 

 

I. L’histoire des relations entre le Japon et le sud de la France

II. Les pionniers japonais à Marseille

III. Presence japonaise à Marseille avant et après la Seconde Guerre mondiale

IV. Le premier japonais à Amélie-les-bains  (Site des amis de Kosaburo)